Qualité de l’eau

QUALITÉ DE L’EAU DU LAC BLANC

L’Association des Riverains du Lac Blanc fait partie du «Réseau de surveillance volontaire des lacs» (RSVL), une organisation mandataire du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques (MDDELCC). Nous nous assurons de suivre les recommandations de cet organisme reconnu afin d’avoir un portrait factuel, précis et comparable de la qualité des eaux du Lac Blanc.

Pour en évaluer la qualité, deux méthodes sont utilisées : la première consiste à identifier le niveau de transparence de l’eau et la seconde, certaines propriétés physico-chimiques de l’eau. Les données recueillies sont compilées, mises en tableau et analysées sur le site du ministère du MDDELCC. Il est également possible de suivre non seulement l’évolution des eaux du Lac Blanc mais celles d’autres lacs.

Tout les lacs inscrit au RSVL: http://www.environnement.gouv.qc.ca/eau/rsvl/relais/index.asp

Lac Blanc: http://www.environnement.gouv.qc.ca/eau/rsvl/relais/rsvl_details.asp?fiche=180

Transparence de l’eau

Les mesures de transparence sont obtenues par des observations visuelles réalisées par un membre de l’Association plusieurs fois durant la saison estivale dans deux environnements délimités : dans le grand bassin du Lac (station 180 A) et dans sa partie étroite (station 180 B).

Ces mesures sont prises au moyen du «disque de Secchi». Elles consistent à laisser descendre à l’eau un disque attaché à une corde marquée à cet effet et identifier la distance percevable par l’œil. Les conditions climatiques peuvent influencer les résultats tout comme l’abondance de plancton, indice de productivité du Lac.

Ces observations, année après année, permettent de suivre l’évolution de façon à y déceler les tendances, à la hausse comme à la baisse.

Données physico-chimiques

Des prélèvements pour fins d’analyse sont effectués par un membre de l’Association selon un protocole et un cycle bien définis. L’analyse physico-chimique est réalisée par un laboratoire mandaté par le ministère. Trois (3) éléments chimiques sont analysés afin de caractériser la qualité des eaux, et de la sorte, son niveau de vieillissement : il s’agit du phosphore, de la  chlorophylle a et du carbone organique dissout.

Suivant les recommandations du RSVL, des prélèvements ont été effectués en 2007, 2012, 2013 et 2014.